Usages pédagogiques de Blow-Up d’Antonioni

Avec les membres du groupe “Enseigner la philosophie à l’aide du cinéma”, nous avons décidé de travailler sur un réalisateur tous les deux mois, et d’essayer de trouver des séquences utilisables en cours de philosophie.

Le premier réalisateur que nous avons choisi est Antonioni. Voici mes propositions de séquence pour le film Blow-up :

  • Dans un cours sur le désir constitutif de la valeur de l’objet, ou dans un cours sur le désir mimétique, on pourrait utiliser la séquence du manche de guitare sur lequel se ruent les fans, et qui devient un déchet sans intérêt dès qu’il n’est plus l’objet d’une lutte pour l’obtenir.
  • Dans un cours sur la vérité et notre rapport au réel, on pourrait dégager une problématique à partir de deux séquences de Blow-up : le regard que nous portons sur les choses peut-il prétendre découvrir une vérité objective (cf. la scène de développement des photos) ou bien est-ce le regard que nous portons sur les choses qui les constitue et les fait être (cf. la partie imaginaire de tennis à la fin du film) ?